Prendre son temps pour manger n’a que des avantages

Manger est un moment de plaisir, source de sensations variées. 

Prendre du temps pour regarder et sentir un plat, pour mâcher et percevoir les textures, les saveurs et les arômes. Laisser aussi du temps entre deux bouchées. Faire durer ce moment ne peut qu’être bénéfique à tous les niveaux.


Pour la digestion

La mastication a de nombreux effets sur les aliments dégustés.  Elle permet de les décomposer. Les aliments sont humidifiés par la salive s’ils étaient plutôt secs et ils sont réchauffés s’ils étaient froids avant la mise en bouche. Toutes ces effets sont complétés par l’action des enzymes de la salive qui commencent à décomposer certaines grosses molécules comme l’amidon. Cela libère de plus petites molécules ayant une saveur sucrée. Le « travail » des enzymes digestives sera simplifié et plus efficace.

La mastication prépare et facilite la digestion.


Pour le plaisir des sens

Pendant la phase de mastication, de nombreuses sensations sont perceptibles et favorisent la satisfaction des sens.

La texture évolue entre le début et la fin de la dégustation: un aliment dur et sec peut devenir fondant, pateux et humide. Ces multiples sensations seront surtout perceptibles en prenant son temps et en étant particulièrement attentif. La diversité de ces sensations  procure davantage de plaisir et de petites quantités peuvent suffir pour satisfaire l’envie de manger.

Les saveurs se complètent et s’harmonisent. Elles se révèlent ou s’attenuent au cours de la dégustation. Elles sont souvent au moins deux présentes dans les aliments ou les plats.

Les arômes s’intensifient au fur et à mesure de la dégustation. Ils s’imposent, s’opposent ou se mélangent pour créer une harmonie qui peut persister longtemps en bouche.

Astuce pour prendre son temps: attendre de ne plus percevoir ces sensations pour prendre une nouvelle bouchée.


Pour la régulation de la prise alimentaire

La sensation de satiété est un signal envoyé par le cerveau pour signifier que l’organisme n’a plus besoin de manger. Cette sensation permet une régulation naturelle de la prise alimentaire. Elle ne peut être perçue, au plus tôt, que 20 mn après le début du repas. Aussi, il est important de laisser le temps à ces signaux de se déclencher puis d’être attentif à leur manifestation.

Prendre le temps de se poser, de s’installer, pour manger et c’est le moment idéal pour se changer les idées en se concentrant sur ses sensations. En cas de repas très rapide, les signaux de satiété arrivent après la fin de la dégustation et c’est trop tard si le repas a été trop copieux!

Ne pas hésiter à se questionner et, si la faim a disparu, si la sensation de satiété est perçue, c’est le bon moment pour s’arrêter de manger.


Prendre du temps pour manger, c’est prolonger le plaisir de la dégustation en s’arrêtant dès que la sensation de satiété se manifeste. Ce ne sont que des effets bénéfiques pour se faciliter la digestion. Et le soir, c’est important de libérer l’organisme le plus tôt possible de ses fonctions digestives pour qu’il puisse se consacrer à toutes les actions de réparation qui se font essentiellement pendant la nuit.


Emmanuelle Rallet

3 réflexions sur « Prendre son temps pour manger n’a que des avantages »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s